1955 : la variole fait trembler la Bretagne | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

1955 : la variole fait trembler la Bretagne

Cet été, Egora.fr vous fait revivre ces épidémies qui ont marqué les esprits, avant de tomber dans l'oubli.
Hiver 1954. Un sergent revenu d'Indochine rend visite à sa famille, à Vannes, ramenant avec lui un virus que l'on pensait appartenir au passé. En quelques semaines, l'épidémie de variole fait 20 victimes en Bretagne. Grâce aux mesures de confinement, de traçage des cas contacts, et aux campagnes de vaccination massive menée par les généralistes, le pire a été évité.

 

En partenariat avec Retronews.fr, le site de presse de la Bibliothèque nationale de France.

 

 

"Aujourd'hui nous sommes en guerre et nous avons besoin de tout le monde." Convoqués le 5 janvier 1955 par le préfet et le directeur départemental de la santé, le Dr Guy Grosse, les 54 médecins du canton de Vannes apprennent avec stupeur que la variole vient de faire son grand retour en Bretagne. Alors qu'aucun cas n'avait été recensé dans la région depuis près d'un siècle*, les autorités sanitaires en dénombrent déjà 13.

Les cas se sont déclarés fin décembre au service pédiatrie de l'hôpital Chubert, à Vannes. Le 1er janvier, le Dr Grosse est appelé au chevet de ces jeunes malades, tous atteints de la même "affection à forme éruptive", le corps couvert de "plaies rouges et brulantes". C'est un médecin colonial à la retraite qui le met sur la voie : la variole. Le diagnostic est confirmé par le Pr Bernard Le Bourdellès, dépêché par le ministère depuis le Val-de-Grâce, et par les résultats des prélèvements envoyés à l'Institut Pasteur.

Les médecins mènent l'enquête et identifient le patient zéro : atteint par ce que l'on pense alors être une méchante varicelle, le petit Daniel Debuigny, un an, a été hospitalisé le 9 décembre. Présentant une forte fièvre et des "boules purulentes" (un "pemphigus staphiloccocique" est évoqué), il a été traité par antibiotiques. Le bébé est rentré chez lui, guéri, le 28 décembre… non sans avoir contaminé les enfants et soignants du service pédiatrie.

 

Des pyjamas de soie brodés de dragons

Reste à savoir comment l'enfant a été atteint. Les soupçons se portent sur les pyjamas de...

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…