Cabinet fermé.

Le généraliste a décidé de fermer son cabinet.

"Tout, tout de suite" : lassé des exigences des patients, un généraliste ferme son cabinet au bout de 9 mois

Installé en juillet dernier dans la commune de Saint-Augustin (Charente-Maritime), le Dr Mehdi Aber a informé sa patientèle qu'il cessait son activité au 5 avril. Dans un mail, il déplore de n'avoir pu satisfaire les "attentes plutôt administratives et secrétariales" de certains de ses patients. Ses honoraires libres de médecin conventionné secteur 2 auraient également posé problème.

12/04/2024 Par A.M. Moins de 5 min
Patients
Cabinet fermé.

Le généraliste a décidé de fermer son cabinet.

"C'est dans un triste climat que je mets fin à mon activité médicale à Saint-Augustin à compter de ce jour, après une dernière tentative de restructuration récente", écrit le Dr Mehdi Aber, dans un mail adressé le 5 avril dernier à ses patients, cité par nos confrères de Sud Ouest. Installé en juillet 2023 en secteur 2, le jeune généraliste s'est résolu à déplaquer au bout de 9 mois, lassé des exigences de certains patients. "La proposition de soins qui fut la mienne n'a pas répondu aux attentes plutôt administratives et secrétariales ('tout, tout de suite') et beaucoup d'esprits n'ont pas trouvé justifié d'en respecter les lieux, l'organisation et le praticien", expose-t-il dans ce mail.

Le quotidien régional évoque des "incivilités" signalées auparavant par le généraliste : venir à plusieurs pour un seul rendez-vous, exiger une IRM sous deux jours... Les honoraires libres pratiqués par cet ancien chef de clinique universitaire à la Sorbonne Université, installé de droit en secteur 2, auraient également fait l'objet de reproches.

Les 1 300 habitants de la commune de Saint-Augustin ne perdent pas un mais deux médecins, car l'épouse du généraliste, qui devait également y ouvrir son cabinet, a finalement choisi d'orienter son activité vers la chirurgie esthétique, précise Sud Ouest.

[avec Sud Ouest]

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

16 commentaires
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de Petit Bobo
1,9 k points
Débatteur Passionné
Autre spécialité médicale
il y a 1 mois
Le choix du lieu d'installation ! Moment passionnant mais difficile. Je suis triste pour ce jeune médecin de haut niveau. Il a choisi un bel endroit où il pensait pouvoir pratiquer (en famille) sa méd...Lire plus
Photo de profil de Mambrini Olivier
123 points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 1 mois
Donc medecin certainement très compétent qui s'est investi dans sa formation ( il faut être très motivé pour faire deux ans d'assistanat voire plus) qui se dit installons nous à la campagne ma chérie....Lire plus
Photo de profil de Gérard NoËt
1,1 k points
Débatteur Passionné
Pharmaciens (CNOP)
il y a 1 mois
Dans une société qui ne respecte plus rien ni personne, une France composée de 15 % d illettrés, ne soyons pas étonnés de ce genre de situation. ...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17