"C'est pas à la veille de la retraite qu'on se préoccupe de l'avenir de son métier" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"C'est pas à la veille de la retraite qu'on se préoccupe de l'avenir de son métier"

"C'est pas à la veille de la retraite qu'on se préoccupe de l'avenir de son métier. C'est trop facile de refiler les contraintes aux jeunes. Pendant que certains ferraillaient pour défendre la profession, d'autres "travaillaient" indifférents à l'avenir. Maintenant que la médecine générale est arrivée à ce que voulaient les décideurs et tutelles, une médecine monotone de tri et de renouvellement (fini la petite chirurgie, les surveillances de grossesse, les urgences et aucun équipement type ECG, écho, doctor test...) avec pour secrétariat Doctolib, faut pas être étonné que les jeunes désertent, surtout en campagne. Transmettre cette activité à un jeune médecin qualifié et hautement sélectionné est même malhonnête."

 

Commentaire posté en réaction à l'article "Je m'insurge contre la liberté d'installation" : le dernier cri d'un généraliste contraint de partir à la retraite sans successeur

5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…