"Aujourd’hui, nous en sommes rendus à ne plus avoir assez de sages-femmes pour faire les accouchements" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Aujourd’hui, nous en sommes rendus à ne plus avoir assez de sages-femmes pour faire les accouchements"

Analysant les causes de la désaffection des sages-femmes dans les services hospitaliers, Israël Nisand, professeur émérite de gynécologie obstétrique, préconise, dans une tribune au « Monde », un allongement de leur formation afin d’effectuer un internat dans une maternité.

 

Il est des crises sanitaires véritablement difficiles à anticiper. Mais celle qui arrive cet été 2022, liée au manque dangereux de sages-femmes en salles de naissance, obligeant certaines maternités à baisser le rideau ne fût-ce que temporairement, pouvait, hélas, être prévenue, car les causes en sont connues depuis longtemps.

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…