Cancer utérin : la vaccination anti-HPV pourrait permettre d’alléger le dépistage | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cancer utérin : la vaccination anti-HPV pourrait permettre d’alléger le dépistage

Selon une étude réalisée à l‘aide de projections mathématiques, la vaccination contre le papillomavirus (HPV) pourrait permettre de retarder et diminuer la fréquence du dépistage du cancer du col de l'utérus. Aux Etats-Unis, les principales organisations médicales recommandent un dépistage du cancer du col de l'utérus par frottis tous les trois ans à partir de 21 ans. Une autre option consiste à combiner un frottis et une détection de papillomavirus tous les cinq ans à partir de 30 ans. Cependant ces recommandations ne tiennent pas compte de la vaccination anti-papillomavirus...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…