HTA : pièges et cas particuliers | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

HTA : pièges et cas particuliers

L’âge, la grossesse, une mauvaise observance, des interactions médicamenteuses, une HTA résistante… sont autant de difficultés de prise en charge.

1.

Le premier piège de la prise en charge de l’HTA est de méconnaître une hypokaliémie (< 3,6 mmol/l). En l’absence de prise de laxatif, elle oriente vers une HTA secondaire : hyperaldostéronisme primaire (adénome de Conn ou hyperplasie surrénalienne), secondaire (sténose artérielle rénale), un hypercorticisme (maladie de Cushing) ou une consommation importante de réglisse.

Référence

Société française d’hypertension artérielle. Prise en charge de l’hypertension artérielle de l’adulte. Janvier 2013.

Le Dr David Bacquet déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…