Lyme : elle fait passer son dossier pour celui d'un chien et apprend qu'elle a la maladie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Lyme : elle fait passer son dossier pour celui d'un chien et apprend qu'elle a la maladie

C'est une première. Une patiente atteinte de la maladie de Lyme vient de déposer plainte au pénal pour tromperie aggravée, révèle Le Parisien. C'est en faisant passer son dossier pour celui d'un chien dans un laboratoire vétérinaire qu'elle a su qu'elle était malade de Lyme.

Le jour où ses premiers symptômes sont apparus, fin novembre 2015, Isabelle A., 40 ans, regardait la télévision. "Tout d'un coup, j'ai senti des fourmillements dans tout l'hémicorps gauche", décrit-elle au Parisien. Mère de deux jeunes enfants, cette quadragénaire du Cantal va voir son état se dégrader, au point d'être contrainte de se déplacer en fauteuil.

Il faudra dix mois pour que le diagnostic de Lyme soit posé. L'hypothèse de la maladie de Lyme avait d'abord été écartée après une première sérologie (Elisa) négative. Puis de nouveau enterrée, quelques mois plus tard, après un second test (Western-Blot) également négatif. Hospitalisée à maintes reprises, Isabelle a subi de nombreux examens et huit cures de perfusion par immunoglobulines à fortes doses. Elle finit par être diagnostiquée dépressive.

Après des recherches et la rencontre du Pr Perronne, à Garches, elle décide d'opter pour un test PCR (une technique par amplification génétique). En France, elle est réservée aux animaux. "On savait que c'était illégal, mais on s'est débrouillés...", élude son mari...lire la suite

5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…