PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hyperprolactinémie : une augmentation de prévalence consécutive à une hausse des dosages, mais imputable aussi aux psychotropes

Les données concernant l’épidémiologie de l’hyperprolactinémie sont peu nombreuses. Or, il s’agit d’une pathologie fréquente et la fréquence des étiologies en est mal connue. Afin de connaître de manière plus précise les chiffres de prévalence et d’incidence de l’hyperprolactinémie, une étude rétrospective de population a été mise en place dans le Comté de Tayside en Ecosse (population de 400 000 personnes). Le suivi s’est étalé entre 1993 et 2013. Dans cette région, toutes les données des dosages, des prescriptions, des admissions hospitalières, de la mortalité ainsi que les données radiologiques...

L’accès à la totalité de l’article est réservé aux professionnels de santé.

Créer un compte

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…