La fréquence des éjaculations influence-t-elle le risque de cancer de la prostate ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La fréquence des éjaculations influence-t-elle le risque de cancer de la prostate ?

L’an dernier, au congrès de l’Association américaine d’urologie (AUA), une communication avait fait sensation en révélant que les hommes ayant la fréquence mensuelle d’éjaculations la plus élevée étaient ceux exposés au plus faible risque de cancer de la prostate. Cette étude vient d’être publiée dans la revue European Urology. Sur le plan méthodologique, il s’agit d’une étude prospective de cohorte constituée à partir de 31 925 hommes participant à la Health Professionals Follow-Up Study. La fréquence des éjaculations est renseignée par auto-questionnaire, la population a été suivie de 1992 à...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…