Lemorton regrette que les généralistes n'aillent pas en prison | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Lemorton regrette que les généralistes n'aillent pas en prison

Une nouvelle fois, Catherine Lemorton, la présidente de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, rapporteur d'une mission sur la médecine ambulatoire, s'en est pris aux médecins libéraux. Après avoir expliqué, dans "Carrément Brunet", sur RMC le 19 juin, que la relation médecin - patient est une "relation de subordination", puis suggéré que seule l'hospitalisation publique soigne et ne laisse pas mourir les malades , la pharmacien, députée PS de Haute-Garonne poursuit dans la même veine accusatrice de la médecine libérale au sujet de la médecine pénitentiaire. Accusés cette...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…