Affaire Diallo : complot, parano et guerre d’égos au service de rea’ | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Affaire Diallo : complot, parano et guerre d’égos au service de rea’

Médecin anesthésiste, le Dr Bakari Diallo a été accusé d’avoir volontairement provoqué la mort d’une patiente pour compromettre son chef de service. Les trois ans d’enquête n’auront réussi qu’à démontrer une impressionnante querelle d’egos entre les médecins du service d’anesthésie-réanimation du CHU de Poitiers. Le 30 octobre 1984, Nicole Berneron, 34 ans, est opérée au Centre hospitalier de Poitiers d’une tumeur de la parotide. L’opération est simple, c’est un ORL, le Pr Fontanel qui doit s’en charger. Mais ce matin là, le professeur ne trouve pas d’anesthésiste disponible, il contacte...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…