PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Diabète : l’éducation thérapeutique s’installe en prison

L’expérience du programme ETADIAP mis en œuvre, au sein du centre de détention de Toul, révèle qu’en dépit des difficultés (pathologies psychiatriques plus courantes, turn-over accru des patients lié aux sorties de prison et transferts), l’éducation thérapeutique du patient (ETP) est utile chez les diabétiques incarcérés. « Ce d’autant qu’en prison se posent des difficultés spécifiques : risque de suicide à l’insuline, mésusage des aiguilles, contraintes horaires, hygiène », ont souligné L. Albertini et coll. (CH Saint-Charles, Toul). "Soixante dix pour cent des malades convoqués se sont présentés aux séances...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…