Quand la disparition du médecin de famille bouleverse notre rapport à la santé | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Quand la disparition du médecin de famille bouleverse notre rapport à la santé

Entre relation de confiance et accessibilité, il incarne une figure rassurante dans le parcours de soin de toute la cellule familiale. À l’aune de la télémédecine et de la désertification médicale, le modèle des médecins de famille peut-il encore exister ?

 

« Quand le docteur Deslandes est décédée, ça a été un tremblement de terre dans la famille », se rappelle Maurane, 29 ans. Suivie depuis son plus jeune âge par cette professionnelle de santé qui a aussi eu comme patientes sa grand-mère et sa mère, la jeune femme a vécu l’annonce de son décès comme un deuil personnel. « Elle faisait partie de la famille, ma mère la considérait comme sa deuxième maman. Nous étions à la sépulture et je sais combien toute ma famille la regrette aujourd’hui. » 

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…