Scandale : une étude sur le Valsartan a été trafiquée | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Scandale : une étude sur le Valsartan a été trafiquée

Une université japonaise avoue la falsification d’une étude sur l’anti-hypertenseur Valsartan, connu en France sous le nom de Tareg. S’il reste efficace, il aurait, selon les spécialistes moins de bénéfices qu’annoncé. Le 11 juillet dernier, le président d'une université japonaise a reconnu officiellement qu'une étude clinique menée dans son établissement sur l’antihypertenseur Valsartan avait été trafiquée. Ce médicament est commercialisé par le groupe pharmaceutique Novartis. Ces scientifiques auraient donc délibérément manipulé les résultats de leur essai, pour trouver de nouveaux bénéfices à cette molécule, notamment sur l'angine de poitrine et...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…