L'additif alimentaire E 171, potentiellement cancérogène, sous étroite surveillance | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L'additif alimentaire E 171, potentiellement cancérogène, sous étroite surveillance

Des chercheurs de l’INRA et leurs partenaires ont étudié les effets d’une exposition orale au dioxyde de titane, un additif alimentaire (E171) utilisé de façon courante, en confiserie notamment. Ils montrent pour la première fois chez l’animal que le E171 pénètre la paroi de l’intestin et se retrouve dans l’organisme. Informés de ces résultats, les ministères de la santé, de l'économie et de l'agriculture ont saisi l'ANSES, l'agence de sécurité sanitaire de l'alimentation. Des troubles du système immunitaire liés à l’absorption de la fraction nanoparticulaire de l’additif ont été observés,...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…