Déserts, hôpital, Sécu : les candidats détaillent leur programme santé | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Déserts, hôpital, Sécu : les candidats détaillent leur programme santé

Nicolas Dupont-Aignan

"On ne pourra pas faire des réductions de dépenses et mieux soigner les Français. On ne peut pas rester à 1,75 ou 2 % d’Ondam. Je propose de changer ce cadre général, et de passer à 2,5 ou 3 %. Sinon, on transfèrera sur les assurances."

"Mes priorités sont très simples : je relance les dépenses de Sécurité sociale, je propose d'augmenter le numerus clausus -au moins de 10 000 par an, une exonération de charges sociales pour les médecins qui s’installent dans les déserts, de monter à 35 euros la consultation, ce qui permettra de lutter contre le secteur 2."  

Remboursement à 100 % : "Ce qui se passe en Alsace-Moselle est un modèle." Nicolas Dupont-Aignan propose de "réunir des Etats généraux de la santé pour obtenir un régime unique à terme".

La médecine scolaire a été "abandonnée", déplore-t-il. ​"Il faut faire de la dépendance et du handicap deux grandes causes nationales. Il faut un système de maisons publiques de dépendance, ce qui permettra d’économiser de l’argent et donner de la chaleur à nos anciens."

"Je propose également que l’on restreigne l’arrivée de médecins étrangers." "J’accuse nos prédécesseurs d’avoir cassé la médecine de ville. On ne pourra pas régler la question de l’hôpital public si l’on ne résout pas les problèmes de la médecine de ville". "Je veux supprimer le tiers payant, il faut aérer la médecine de ville."

Comment financer ces dépenses? "En mettant en place une autre politique économique, en créant de la richesse et en produisant en France." "Il faut investir des milliards d’euros dans la recherche et dans la santé, martèle-t-il. Notre état est malthusien; la Chine, les Etats-Unis investissent des milliards dans la recherche. L’Etat doit être stratège, il doit créer une dynamique de croissance. Je propose une politique qui favorise l’innovation, avec une baisse très forte de charges, uniquement pour ceux qui produisent dans notre santé."

"Il faut éviter la gangrène de l’assurantiel privé. Je tiens à un système assurantiel unique. Ceux qui veulent réaliser 20 milliards d’économies veulent privatiser le système."

"Je veux lutter contre la fraude sociale et je souhaite la suppression de l’AME": "il est inacceptable que l’on dépense 1 milliard pour des clandestins. A la place, je met en place des dispensaires au cas par cas."

 

 

 

L'intervention d'Emmanuel Macron

L'intervention de François Fillon

L'intervention de Yannick Jadot 

L'intervention de Benoît Hamon

 

 

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…