Inquiets pour la "pérennité" de leur cabinet, six médecins généralistes renoncent au déconventionnement collectif

29/09/2023 Par Aveline Marques
L'annonce de leur déconventionnement collectif, programmé le 1er octobre, avait fait grand bruit. Mais anticipant des difficultés financières, les médecins de ce cabinet de Cholet (Maine-et-Loire) sont finalement revenus sur leur décision, optant pour le C à 30 euros.
 

Ensemble, ils avaient pris la décision de se déconventionner, la mort dans l'âme, à compter du 1e octobre. Ces six médecins du cabinet des Câlins, l'un des plus importants de Chôlet, expliquaient alors qu'il s'agissait de l'unique solution trouvée face aux départs à la retraite de deux confrères en 2024. Faute de remplaçants, les charges des médecins restant augmenteront en effet de 12 000 euros. "Notre comptable a fait un nouveau point qui montre que le déconventionnement ne nous garantit absolument pas la pérennité du cabinet, confie la Dre Marie-Pierre Vignaud à nos confrères du Courrier de l'ouest. On a donc rediscuté et pris cette décision tous ensemble." Plutôt de se déconventionner, les généralistes ont choisi d'appliquer des dépassements d'honoraires de 5 euros. "Mais ce n'est pas du tout pour résoudre notre problématique. Nous suivons l'action revendicative de nos syndicats pour dénoncer l'absence de revalorisation des tarifs de l'Assurance maladie", insiste la praticienne. Le soulagement pourrait être de courte durée pour les 13 000 patients suivis au cabinet. Car "sans solution à court terme, c'est la fermeture qui nous attend", prévient Marie-Pierre Vignaud. [avec Le Courrier de l'ouest]

23 commentaires
14 débatteurs en ligne14 en ligne
Photo de profil de B M
4,2 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 10 mois
Bof, celui qui nous rémunère c'est la patient à qui on rend service. Celui qui refuse de rembourser le patient pour un tarif décent, patient qui a pourtant trop cotisé, c'est la sécu. C'est juste une ...Lire plus
Photo de profil de Petit Bobo
2,1 k points
Débatteur Passionné
Autre spécialité médicale
il y a 10 mois
Pour un généraliste qui veut faire de la médecine générale "normale" auprès une patientèle "normale" le déconventionnement n'est pas économiquement vivable. La patientèle "normale" ne va pas être capa...Lire plus
Photo de profil de Francois Laissy
1,9 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 10 mois
C'était à prévoir ! Je ne juge pas de ce revirement bien compréhensible... et réaliste ! Ce n'est pas en pénalisant les patients qu'on mettra du beurre dans nos rutabagas : le seul moyen de faire pli...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17