Agression d’une infirmière en psychiatrie : l’Ordre demande des mesures de sécurité prioritaires | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Agression d’une infirmière en psychiatrie : l’Ordre demande des mesures de sécurité prioritaires

Une agression d’une rare violence à l’encontre d’une infirmière de l’UMD (unité des malades difficiles) de l’hôpital de Cadillac (33) relance le débat sur la sécurité des conditions d’exercice pour les professionnels de santé. L’Ordre infirmier interpelle le gouvernement sur cette priorité. Le soir du 31 décembre 2013, une infirmière de l’hôpital psychiatrique de Cadillac (Gironde) a été violemment agressée par un patient de l’unité pour malades difficiles et est arrêtée 3 mois. “L’événement rappelle les difficultés des conditions d’exercice de la profession, notamment en psychiatrie, et le besoin urgent...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…