pointer du doigt

Bruno Le Maire renonce à toucher aux ALD mais cible les arrêts de travail

"Nous ne voulons pas toucher aux affections de longue durée" (ALD), a assuré le ministre de l'Economie et des Finances, samedi 30 mars, dans un entretien à Ouest-France. Le Gouvernement avait un temps envisagé de "réfléchir à la pertinence" du dispositif pour faire des économies. 

02/04/2024 Par L. C.
Arrêt de travail
pointer du doigt

Le Gouvernement fait-il volte face ? Début mars, le ministre délégué à la Santé, Frédéric Valletoux, avait dit vouloir "ouvrir une discussion" sur la liste des ALD, qui "date des années 1980". "Les ALD concernent 20% de nos concitoyens, c'est-à-dire 13 millions de Français. […] Cela représente les deux tiers des remboursements par l'Assurance maladie. Il n'est donc pas illégitime, illogique, comme cela a été fait régulièrement, d'interroger [...] la pertinence de ces dispositifs", déclarait-il quelques jours plus tôt, le 27 février, lors de la séance de questions au Gouvernement. 
"Nous refusons d'être désignés à la vindicte populaire comme responsables des déficits du système de santé, de nous excuser d'être de plus en plus nombreux", avaient aussitôt réagi 25 associations de malades chroniques dans une lettre ouverte adressée à Frédéric Valletoux. "Ce n'est pas dans les poches des patients [...] qu'il faut chercher cet argent."
"L'idée n'est pas de restreindre les droits mais de voir s'il est toujours pertinent de faire figurer" certaines pathologies sur cette liste au regard des "progrès médicaux", avait répondu le ministre délégué à la Santé, précisant qu'un "travail" était en cours à ce sujet.

"La multiplication des arrêts maladie pose une vraie question"
 

"Nous ne voulons donc pas toucher aux ALD", a assuré le ministre de l'Economie et des Finances, ce samedi 30 mars, dans un entretien accordé à Ouest-France, estimant que le dispositif ALD est un "pilier essentiel de la solidarité". "Mais c’est précisément parce que nous voulons protéger ces personnes malades – elles sont 12 millions — que nous devons réfléchir plus globalement au financement de notre modèle social", a-t-il ajouté.
Après l'annonce du dérapage du déficit en 2023 [l'Insee a révélé mardi dernier que le déficit public de la France s'était envolé à 5,5% du PIB en 2023, contre 4,9% attendus par l'exécutif, NDLR], Bruno Le Maire a indiqué qu'il fallait "faire des choix pour protéger les personnes qui en ont le plus besoin".
Si l'on comprend que le Gouvernement ne touchera pas aux ALD, le ministre s'est en revanche attaqué aux arrêts de travail. "Les arrêts maladie ont augmenté de 10 % depuis le Covid ! Leur multiplication pose une vraie question", a-t-il déclaré. Il souhaite l'ouverture d'un débat sur le sujet "dès cette année afin de lutter contre les abus". "C’est aussi un principe de justice vis-à-vis de ceux qui travaillent."
Le Gouvernement doit présenter des mesures d'économies d'ici la mi-avril. Objectif : "revenir sous les 3% de déficit en 2027".

[avec Ouest-France]

Vignette
Vignette

Etes-vous favorable à la création d'une consultation de soins infirmiers?

Dominique Le Meitour

Dominique Le Meitour

Non

Revaloriser les actes infirmiers seraient déjà la première reconnaissance pour la profession. Le glissement de tâches médicale à m... Lire plus

5 commentaires
14 débatteurs en ligne14 en ligne
Photo de profil de Patrick Siau
630 points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 15 jours
Ce type de décision est-il vraiment de la compétence du ministère de l'économie et des finances ? Personnellement je ne le crois pas, et je pense surtout au ministère de la santé et des solidarités qu...Lire plus
Photo de profil de Doc Of The Bay
1,1 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 15 jours
" Cibler " les médecins plutôt que les patients à 2 mois des élections, c'est moins risqué. Pan !...Lire plus
Photo de profil de Doc Of The Bay
1,1 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 12 jours
" Ce n'est pas la girouette qui tourne. C'est le vent. " Edgar Faure ...Lire plus

La sélection de la rédaction

Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17
"Ils ont une peur primaire de la psychiatrie" : pourquoi les étudiants en médecine délaissent cette spécialité
27/02/2024
28
Podcast
"C'est assez intense" : reportage dans un centre de formation des assistants médicaux
01/03/2024
9