Coronavirus : Deux nouveaux médecins généralistes sont décédés | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Coronavirus : Deux nouveaux médecins généralistes sont décédés

Deux nouveaux praticiens exerçant à La Tour d'Auvergne (Puy-de-Dôme) et à Roubaix (Nord) ont succombé au Covid-19, mardi 21 avril. Au total, une dizaine de médecins en première ligne ont perdu la vie depuis le début de l’épidémie.
 

C’est une bien triste nouvelle qu’ont rapporté hier les quotidiens locaux La Montagne et La Voix du Nord. Deux nouveaux médecins généralistes, âgés de 65 et 67 ans, ont en effet succombé au Covid-19 en début de semaine. Le Dr Jérôme Valette exerçait à La Tour d'Auvergne dans le Puy-de-Dôme depuis 2003.

Il avait posé ses valises dans ce petit village après avoir parcouru le monde entier en tant que médecin humanitaire, période durant laquelle il avait notamment fait face à de nombreuses crises sanitaires en Asie et en Afrique, note La Montagne. Atteint du Covid-19, il était hospitalisé depuis plusieurs jours au centre hospitalier Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand. Il s’est éteint dans la nuit de mardi à mercredi.

Dans le Nord, à Roubaix, un autre médecin généraliste, âgé de 67 ans, est lui aussi décédé mardi du nouveau coronavirus, rapporte La Voix du Nord. Le week-end dernier, un de ses confrères nordistes, le Dr Philippe Lerche, praticien à Villers-Outréaux, avait perdu la vie au centre hospitalier de Lille, après s’être battu contre le Covid-19.

Depuis le début de cette crise sanitaire, les praticiens en première ligne dénoncent, sans cesse, le manque d’équipements de protection (masques, surblouses, gants…) qui les empêchent de soigner dans de bonnes conditions, au péril parfois de leur vie. De même pour les autres professionnels de santé au front : infirmières, aides-soignantes....

Au total, une dizaine de praticiens contaminés ont ainsi succombé au Covid-19, notamment dans les territoires les plus touchés, dans le Grand Est, l’Ile-de-France ou encore les Hauts-de-France. Une donnée toutefois approximative puisqu’aucun recensement officiel n’existe à ce jour. Plusieurs représentants de médecins dénoncent par ailleurs ce manque dans les bilans officiels, à l'image de Jeunes Médecins qui a demandé ce mercredi au ministre de la Santé plus de "transparence" et la communication du nombre de décès chez les soignants.

 

 

[avec La Voix du Nord et La Montagne]

6 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…