Coronavirus : Macron renvoie les patients avec des symptômes légers vers les généralistes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Coronavirus : Macron renvoie les patients avec des symptômes légers vers les généralistes

En visite surprise au centre d'appel du Samu de l'hôpital Necker-Enfants malades à Paris, le président de la République a estimé que la France n'en était qu'"au tout début de l'épidémie" de coronavirus. Il a remercié le personnel médical pour sa mobilisation.

"Nous ne sommes qu'au début", "il faut être clair, lucide", a-t-il répété devant la presse. Interrogé sur le passage à la phase 3 des mesures de protection en France, le chef de l'Etat a indiqué que les mesures seraient différenciées sur le territoire. "Je pense qu'il ne faut pas considérer qu'il va y avoir à un moment donné dans notre pays une grande bascule où tout va changer. Il faut qu'on reste extrêmement adaptable et à chaque moment selon la différenciation des territoires", a-t-il expliqué en lançant des appels au civisme individuel.

Le Président a montré qu'il comptait sur les médecins généralistes en préconisant que les patients qui présentent des symptômes légers du coronavirus consultent directement leur médecin de ville, éventuellement par téléconsultation, plutôt que d'appeler le 15.

Le Gouvernement a effectivement décidé de faciliter les démarches de téléconsultation pour les patients. Un décret paru ce mardi 10 mars au Journal officiel prévoit ainsi que, désormais, les personnes infectées ou potentiellement infectées par le coronavirus pourront bénéficier d’actes de télémédecine “même si elles n’ont pas de médecin pratiquant la téléconsultation”, “ni été orientés par lui ni été connues du médecin téléconsultant”.

Les médecins généralistes déplorent un manque d'équipements de protection contre le coronavirus. La semaine dernière, ils ont été invités à se présenter dans leur officine de proximité afin de retirer une boîte de 50 masques chirurgicaux du stock d'État. Ces masques sont fournis "aux médecins généralistes afin de rendre possible la prise en charge des patients suspects de Covid-19 et de protéger leur entourage", précisait dans un communiqué le grossiste-répartiteur OCP, ajoutant que les masques seront délivrés "aux médecins qui se présenteront en officine munis d'un bon unique Cnam".

 

Face au manque de moyens et de matériel mis à disposition des médecins de ville, pourtant en première ligne face au coronavirus, des généralistes libéraux ont décidé de saisir la justice.

Retrouvez notre direct sur l'épidémie de coronavirus ici

[Avec AFP]

21 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…