"Envoyer les généralistes en première ligne avec de simples masques chirurgicaux, c’est prendre le risque de les laisser se contaminer" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Envoyer les généralistes en première ligne avec de simples masques chirurgicaux, c’est prendre le risque de les laisser se contaminer"

Alors que l'épidémie de coronavirus s'intensifie et pourrait bientôt passer en phase 3, le ministre de la Santé a confirmé que "10 millions de masques ont été déstockés (…) et sont répartis dans toutes les pharmacies d'officine" à destination des professionnels de santé. Il s'agira de masques chirurgicaux (FFP1) et non de FFP2, réservés aux hospitaliers en contact direct avec les malades. La colère gronde chez les médecins de ville. Laissés à l'abandon pendant plusieurs semaines en pleine épidémie de coronavirus, ils viennent seulement d’obtenir une réponse du Gouvernement. Le...
56 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…