Le Pr Fischer reproche aux généralistes un manque d'implication dans la vaccination | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le Pr Fischer reproche aux généralistes un manque d'implication dans la vaccination

Auditionné devant la commission des Affaires sociales du Sénat, Alain Fischer, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, a déclaré mercredi 10 mars qu'il espérait ouvrir la vaccination Covid à tous les plus de 65 ans début avril. Il a également déploré que les médecins n'avaient pas été assez nombreux à se porter volontaires pour vacciner.

 

A compter de "tout début avril", la vaccination Covid à tous les plus de 65 ans sera ouverte "sans restriction de comorbidités", a déclaré le Pr Alain Fischer. Le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale était auditionné par la commission des Affaires sociales du Sénat. Les moins de 50 ans devraient pouvoir être vaccinés aux alentours de mai-juin "et tout au long de l'été".

Alain Fischer est aussi revenu sur la querelle des livraisons de vaccins entre libéraux et pharmaciens. En effet, le prochain arrivage de 280.000 doses a exceptionnellement été réservé aux pharmaciens, pour qu'ils puissent les administrer la semaine prochaine. Pour le Pr Fischer, la moitié des 860.000 doses déjà attribuées aux médecins étaient pourtant encore dans leurs frigos ou à la pharmacie au début de la semaine. Et 760.000 doses de plus doivent leur être livrées ce jeudi ou vendredi.

Alain Fischer a reproché aux médecins de ne pas avoir été assez nombreux à avoir répondu à l'appel de la vaccination. Environ 40.000 généralistes se sont portés volontaires pour vacciner dans leur cabinet. "Ce n'est pas suffisant", a-t-il estimé, parce que cela ne représente que les deux-tiers de la population de généralistes. "Ça veut dire qu'un tiers de nos concitoyens n'ont pas un médecin qui vaccine", a-t-il regretté.

Le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale a soutenu la demande des infirmiers qui voudraient pouvoir vacciner les patients à domicile, sans devoir constituer une équipe mobile avec un médecin. Il souhaite également plus impliquer les carabins dans la vaccination.

Quant à la question de l'obligation vaccinale pour les soignants, le Pr Fischer a estimé qu'il y avait "encore de la place pour la pédagogie". Toutefois, si cela ne suffit pas, la question de l'obligation reviendra sur la table "dans quinze jours".

 

[Avec lesechos.fr]

57 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…