Couac des vaccins : Castex convoque en urgence les médecins pour éteindre le feu | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Couac des vaccins : Castex convoque en urgence les médecins pour éteindre le feu

Quelques jours après l’envoi d’un DGS Urgent par Jérôme Salomon informant les médecins de ville qu’ils ne pourraient pas commander de doses la semaine prochaine au profit des pharmaciens, le Premier ministre a décidé de calmer le jeu en convoquant les représentants des libéraux, Olivier Véran et Nicolas Revel pour une réunion imprévue.

 

Après la colère, les explications. Prévenus au dernier moment par un “Urgent” de la Direction générale de la santé (DGS) qu’ils ne pourraient pas commander de doses la semaine du 8 mars afin de satisfaire “les besoins propres des officines”, les médecins libéraux ont tempêté, chaque jour de la semaine, allant même jusqu’à demander la démission de Jérôme Salomon ou dénoncer un “summum de la sottise technocratique”

Dès mardi, le ministère de la Santé assurait pourtant le service après-vente de cette décision, indiquant que 1,2 millions de doses étaient encore à disposition des médecins de ville, une marge “pas anodine à écouler” et que la réservation de doses serait à nouveau ouverte pour la semaine du 22 mars. Pas suffisant toutefois, pour les syndicats, qui pointent du doigt une opacité dans la gestion réelle des commandes et des livraisons. 

Pour tenter d’apaiser les tensions montantes, le Premier ministre a ainsi décidé d’organiser, mercredi 10 mars, une réunion impromptue avec tous les représentants des médecins libéraux, le ministre de la Santé et le directeur de l’Assurance maladie. “C’était une réunion d’explication. Le Premier ministre et le ministre de la Santé avaient senti qu’il y avait un mouvement de colère, de fronde et qu'il fallait calmer le jeu du côté des libéraux et leur faire entendre qu’il y avait une sorte de malentendu de leur point de vue. De notre point de vue, c’est un peu plus complexe que ça…", explique à Egora le Dr Jacques Battistoni, président de MG France. “Nous, on leur a expliqué que les médecins, en ville, fonctionnaient avec un approvisionnement en flux régulier. Et si on met le pied sur le tuyau d’approvisionnement, on va se retrouver avec un trou d’air”, s’agace-t-il encore en espérant avoir un état des lieux clair et limpide de la part du Gouvernement. 

Mais l'argument a...

14 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…