"En tant que président de l'Ordre, j'accepte mal la volonté d'obligation vaccinale du Gouvernement" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"En tant que président de l'Ordre, j'accepte mal la volonté d'obligation vaccinale du Gouvernement"

Le président du Conseil national de l'Ordre des médecins, Dr Patrick Bouet, juge que la vaccination des soignants contre le Covid-19 est "une exigence éthique". S'il ne "comprend pas les médecins qui la refusent", il estime que la possibilité d'une obligation vaccinale évoquée par l'exécutif est un signe de l'échec de la politique gouvernementale. Il s'adresse directement aux lecteurs d’Egora pour expliquer sa pensée. 

 

"Le président du Conseil de l'Ordre que je suis, accepte mal que le politique veuille tout d'un coup mettre en avant un mécanisme d'obligation alors que globalement, rien n'a été fait pour que la majorité des soignants soient en situation de se vacciner immédiatement. Je rappelle que nous avions demandé dès le début de l'arrivée des vaccins que tous les soignants soient pris en charge par une vaccination. On nous avait répondu à cette époque que ça ne pouvait pas être fait.  

A partir du moment où nous sommes dans une situation dans laquelle émerge une demande d'obligation, il faut bien montrer que dans notre pays l'obligation n'est que l'arme ultime, signant l'échec de la mise en œuvre d'un travail en commun. Gabriel Attal [porte-parole du Gouvernement, NDLR] parle d'irresponsabilité pour les soignants qui ne se vaccinent pas, mais à la bataille de l'irresponsabilité, je ne suis pas sûr que ce soient les professionnels de santé qui aient la première place actuellement.  

Nous ne sommes pas hostiles à une obligation de la vaccination antigrippale par exemple. Mais cette obligation doit intervenir au départ et dès que les doses sont disponibles. A partir du moment où le Gouvernement a choisi de ne pas mettre en place un mécanisme d'obligation, il a implicitement accepté le fait qu'il faille aller au fur et à mesure vers la vaccination des soignants. C'est lui-même qui l'a mis en place.  

J'ai le sentiment, et moins chez les médecins que chez d'autres, qu'il faut vaincre les dernières résistances de ceux et celles qui s'interrogent et sont encore dans le doute. Il faut rappeler les médecins, mais aussi les autres professionnels de santé à ce devoir moral éthique et professionnel qui est de protéger ses patients et de se protéger soi-même. 

Le médecin que je suis ne comprend pas pourquoi certains refusent de se vacciner. Nous avons une chance extraordinaire...

46 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…