Un médecin vole un flacon de vaccin pour sa "collection" : l'Ordre sur le coup

24/02/2021 Par Marion Jort
Faits divers / Justice
Un médecin d’une clinique de Compiègne est accusé d’avoir volé un flacon du vaccin Pfizer/BioNTech. Interrogé par ses collègues, il a reconnu les faits en expliquant l’avoir pris pour sa collection personnelle, avant de ramener le flacon, brisé, le lendemain.  

 

L’affaire a provoqué la colère des soignants de la clinique Saint-Côme, à Compiègne (Oise). Il y a quelques semaines, alors qu’il venait se faire vacciner, un praticien de l’établissement pose des questions de manière insistante à l'équipe qui est en train de préparer des doses. “Comment reconstituer le produit ? Que faire si une bulle se forme ? Combien de temps se conserve-t-il ?” cite par exemple l’un des soignants, interrogé par le Parisien.  

Rapidement après son départ, les soignants constatent qu’une fiole a disparu. “Il avait posé tellement de questions qu’une personne a fini par le rappeler”, raconte un autre membre de l’équipe. Et stupeur : le médecin reconnaît les faits. “Il aurait expliqué être collectionneur de flacons vides, mais celui-là était bien plein”, assure un médecin de la clinique. 

Alors qu'on lui demande de ramener le flacon immédiatement, le praticien répond que ce n’est pas possible avant le lendemain. “Lorsqu’il l’a rendu, il était cassé… Il faut y aller avec ce type de fiole”, lâche un infirmier, en colère. “On suppose qu’il a utilisé les doses et que c’est la seule façon qu’il a trouvée pour tenter de le dissimuler”, poursuit-il dans les colonnes du Parisien.  

Interrogé par le quotidien, le directeur de la polyclinique estime qu’il s’agit d’une “erreur” plus qu’autre chose. “Le médecin voulait garder un flacon vide, il ne s’est pas rendu compte qu’il était plein”, assure-t-il, précisant qu’il avait été dit au médecin en question de “faire attention". 

Mis au courant, le conseil départemental de l’Ordre des médecins étudie l’affaire et une sanction pourrait être infligée au médecin. "L'ordre fera son travail, pour ne pas dire qu'il le fait déjà", assure Philippe Véron, président du CDOM, qui qualifie l'affaire de "sensible".

[avec le Parisien

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17