Près d’une infirmière sur cinq s’installe en libéral après dix ans de carrière à l’hôpital

24/08/2023 Par Marion Jort
Paramédicaux
Avant même l'épidémie de Covid-19, "près d'une infirmière hospitalière sur deux" avait quitté l'hôpital voire changé de métier après dix ans de carrière, selon une étude de la Drees basée sur "trente ans" d'observation, entre 1989 et 2019.
 

De manière générale, les infirmières entrées dans la profession dans cette période "sont de moins en moins nombreuses à occuper, au cours des années, un emploi salarié, hospitalier ou non : elles sont 87 % après cinq ans de carrière, et seulement 79 % au bout de dix ans, observe la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques dans un rapport publié ce jeudi 24 août. Dix ans après leur premier poste, seules 54% de ces professionnelles sont toujours salariées d'un hôpital public ou privé, et 11 % restent infirmières salariées, mais pour un autre type d'employeur, comme un Ehpad ou une administration publique, selon cette étude. Quelque 7 % changent, elles, de métier tout en restant salariées du secteur hospitalier, par exemple au sein du personnel administratif, la même proportion devenant salariées dans d'autres fonctions et secteurs. La part de celles restées à l'hôpital après dix ans a par ailleurs "décru au fil des générations": il passe de 60% pour les infirmières ayant débuté entre 1990 et 1994 à 50% pour leurs homologues entrées dans la profession entre 2005 et 2009. Certaines se tournent vers l'exercice libéral : sur un panel observé entre 2006 et 2019, "13% ont un emploi indépendant cinq ans après leurs débuts, et 17% après dix ans", essentiellement en exercice libéral, parfois mixte (libéral et salarié), rarement au sein d'une autre profession. Parallèlement, 5% de ces professionnelles n'ont plus aucun emploi en France après dix ans (essentiellement chômeuses, inactives ou parties à l'étranger), une proportion qui monte à 11% après dix ans. Si le fait de devenir mère "conduit à diminuer son volume de travail salarié", cela "n'explique pas les sorties de l'emploi", analyse la Drees. "Comment s'étonner que des infirmières sous-payées, en sous-effectif (...) ne restent pas à l'hôpital ?", réagit dans un communiqué le Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI-CFE CGC).  Malgré le Ségur de la Santé, le salaire Français reste inférieur de 10% au salaire infirmier européen, pointe le syndicat. Le ratio de patients par infirmier atteint lui "souvent le double" des normes internationales. "Alors qu'il y a déjà 60.000 postes infirmiers vacants (...) il y a urgence à agir" avec un "plan Marshall" pour l'hôpital, demande le SNPI.   [avec AFP] 

1 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,4 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 11 mois
étonnant,non,comme dirait DESPROGES!...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17