Les écrans sont facteurs de violence, peur et perte d’empathie chez les enfants | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les écrans sont facteurs de violence, peur et perte d’empathie chez les enfants

Les différentes études publiées ces dernières années confirment l’impact négatif sur la santé mentale et le développement psychologique des enfants, concernant en particulier le développement du langage, l’agressivité, ou encore désensibilisation. Psychologue clinicienne, Sabine Duflo (Neuilly sur Marne, 93) s’intéresse depuis plusieurs années à l’impact des écrans sur la santé des enfants. Et pas de doute pour ce psychologue, l’usage ces objets est nocif entre 8 à 18 mois, "chaque heure de vidéo se traduisant par un appauvrissement du lexique de 10 %". Sabine Duflo rappelle aussi qu’entre 2 et...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…