VIH : la grossesse ne diminue pas l’efficacité des traitements | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

VIH : la grossesse ne diminue pas l’efficacité des traitements

Le risque de transmission du virus du VIH de la mère à l’enfant a beaucoup diminué ces dernières années grâce aux nouvelles thérapies qui rendent la charge virale indétectable dans le sang des mères porteuses. Ainsi, alors que ce risque était de 20% en 1994, il est actuellement inférieur à 1%. Cependant, cet objectif de charge virale indétectable, généralement obtenue en 6 mois de traitement n’est pas toujours atteints en fin de grossesse, du fait que la séropositivité des femmes n’est souvent découverte qu’en cours de grossesse. Des chercheurs se...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…