calendrier

"Le calendrier se déroule comme prévu" : la nouvelle plateforme de matching pour l'internat sera accessible en août

La nouvelle procédure d'appariement des étudiants en sixième année de médecine doit être mise en œuvre pour la première fois cet été. Certains carabins craignent qu'elle ne soit pas prête à temps. Des inquiétudes infondées pour le Centre national de gestion (CNG) et le Doyen des doyens, qui assurent qu'"aucun retard n'a été pris". 

11/06/2024 Par Chloé Subileau
R2C
calendrier

La nouvelle procédure d'affectation des futurs internes sera-t-elle opérationnelle ? Certains étudiants en sixième année de médecine craignent le contraire. Depuis plusieurs semaines, ils se demandent si cette procédure, mise en place par la réforme du deuxième cycle des études de médecine (R2C), sera bien prête pour cet été. "Le doyen de notre faculté nous a dit que [ce] matching n'était toujours pas au point", avance Quentin, carabin nancéen qu'Egora suit tout au long de cette année. Depuis le début de la R2C, "rien n'a été prêt". "Plus on a avancé, plus ça s'est confirmé", ajoute celui qui rêve de devenir généraliste.

Lundi 17 mai, le jeune homme – comme près de 8 000 autres étudiants – découvrira ses résultats aux Ecos nationaux, qui comptent pour 30% de la note le classant pour son choix de spécialité. Ils s'ajoutent à ceux obtenus aux EDN, examens sur lesquels ont planché les carabins en octobre dernier.

La publication des résultats obtenus aux Ecos est la dernière étape avant celle du "matching", permettant d'affecter chaque interne à une spécialité et à une subdivision. Pour la première fois, ce choix ne se fera plus sur un seul classement mais 13, selon des groupes de spécialités. Il dépend de l'algorithme de Gale et Shapley, dit des "mariages stables".

"Aucun retard n'a été pris"

Mais cette procédure d'appariement est au cœur des craintes des étudiants. Elle est censée être lancée début août, avec une première phase de simulation non-obligatoire. "On […] donnera [ensuite] le top départ obligatoire pour que chaque étudiant exprime ses vœux", "sûrement fin août", nous expliquait le Pr Benoît Veber, président de la Conférence nationale des doyens des facultés de médecine, en février dernier. Il est prévu que cette phase d'affectation définitive se termine en septembre. Chaque carabin devait alors connaître sa spécialité et sa subdivision.

Pour l'heure, le Centre national de gestion (CNG) "travaille toujours sur l'algorithme de choix et de répartition des internes", qui "devrait être mis en test début juillet", avance aujourd'hui le Pr Benoît Veber. "Pour le moment et à ma connaissance, tout est maintenu. Et honnêtement, on n'a pas le choix car il nous faut des internes l'année prochaine", lâche le Doyen des doyens.

Même son de cloche du côté du CNG. "Le calendrier d'élaboration et de livraison de la plateforme d'appariement se déroule comme prévu", indique à Egora l'organisme public : "Aucun retard n'a été pris et les différents modules nécessaires sont testés les uns après les autres, comme il avait été annoncé en comité de pilotage de la réforme."

"Les échéances arbitrées d’août et septembre pour les tours de simulation, les tours à blanc et les choix définitifs sont inchangées et aucun décalage n’est envisagé. Il est également prévu la diffusion d’un tutoriel d’utilisation de la plateforme d’appariement au cours du mois de juillet, celle-ci devant être accessible en août", conclut le CNG. 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
3 débatteurs en ligne3 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17