Réforme des ECN : les groupes de spécialités pour le classement dévoilés

03/12/2021 Par Marion Jort
Externat ECN EDN Ecos R2C Mémo
A son congrès qui se tient du 1er au 3 décembre, le Collège national des généralistes enseignants a dévoilé les groupes de spécialités qui permettront de réaliser le classement aux nouveaux ECN, dans le cadre de la réforme du deuxième cycle des études de médecine. 

  A partir de 2024, les futurs internes devront choisir leur spécialité selon les modalités de la réforme du deuxième cycle. Pour rappel, cette réforme enterre les redoutées ECNi, qui ont été remplacées par deux nouveaux concours : les EDN (examens dématérialisés nationaux) et les Ecos (Examens cliniques objectifs et structurés).  Contrairement au fonctionnement qui prévalait jusque-là, les futurs internes ne disposeront pas à la fin de l’année d’un classement unique, mais d’un classement en fonction des spécialités, selon des coefficients attribués aux épreuves. Pour accéder à la spécialité, les futurs internes auront donc 13 classements, via un regroupement qui a été présenté lors du congrès du Collège national des généralistes enseignants. 

Le premier classement relèvera des spécialités chirurgicales de la tête et du cou : ophtalmologie, ORL, chirurgie maxillo-faciale, chirurgie orale, chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique et neurochirurgie. Le deuxième classement concerne encore la chirurgie, mais celle hors tête et cou : la chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, chirurgie vasculaire, chirurgie viscérale et digestive, chirurgie pédiatrique, gynécologie-obstétrique, l’urologie et la chirurgie orthopédique.  Troisième regroupement : celui de la médecine de l'aigu, comprenant l’anesthésie-réanimation, la médecine intensive et la médecine d’urgence. Le quatrième, lui, regroupe la médecine d’investigation (radiologie et imagerie médicale, médecine nucléaire, anatomie et cytologie pathologique). Décision a également été prise de faire un cinquième regroupement sur la médecine d’investigation, avec la biologie médicale et la génétique médicale. Le sixième groupe de spécialité englobe la santé publique, la médecine et santé au travail et la médecine légale et expertises médicales. Par ailleurs...

 la médecine générale et la pédiatrie constituent un groupe chacun. Puis, l’endocrinologie-diabétologie-nutrition et la gynécologie médicale forment un huitième regroupement. Le neuvième touche les spécialités médicales transversales : gériatrie, médecine interne et immunologie clinique, les maladies infectieuses et tropicales, l’allergologie, la dermatologie et vénéréologie, la rhumatologie.  La psychiatrie, la neurologie et la médecine physique de réadaptation ont été regroupées ensemble. Enfin, l’hématologie, l'oncologie et l’hépato-gastroentérologie forment le 12ème regroupement et la médecine cardiovasculaire, la médecine vasculaire, la pneumologie et la néphrologie, le 13ème et dernier regroupement. 

Crédit : CNGE 

La procédure d’attribution se fera ensuite de la manière suivante : le carabin qui disposera de ses 13 classements formulera des vœux de villes et de spécialités. Une fois que cette liste est établie, ce sera un algorithme, celui de Gale et Shapley, surnommé l’algorithme “des mariages stables”, qui se chargera de réaliser un “matching” pour attribuer à chacun un poste, (spécialité et subdivision).   
 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17