La CSMF réclame la "réouverture rapide de vraies négociations"

13/03/2023 Par Louise Claereboudt
Syndicalisme
Lors d’une assemblée générale extraordinaire, ce dimanche 12 mars, la CSMF a, sans surprise, rejeté le projet de future convention médicale de l’Assurance maladie. Alors que s’est engagée la procédure de règlement arbitral, le premier syndicat de médecins libéraux demande la "réouverture rapide de vraies négociations". 
 

Elle était la seule à ne pas s’être encore officiellement exprimée sur le projet de convention de la Caisse nationale de l’Assurance maladie. Hier, lors d’une assemblée générale extraordinaire consacrée aux négociations conventionnelles, la CSMF a exprimé à son tour une fin de non-recevoir à la Caisse. "La CSMF, premier syndicat des médecins libéraux rassemblant les médecins de toutes les spécialités médicales et chirurgicales, rejette majoritairement les propositions de la Cnam à 86%, ces dernières amenant à une rupture d’égalité entre médecins libéraux", a-t-elle annoncé dans un communiqué. 

Un vote symbolique, puisque la date butoir était fixée au 28 février dernier. Les cinq autres syndicats représentatifs de la profession (MG France, Avenir Spé-Le Bloc, FMF, UFML-S, SML) avaient par ailleurs déjà scellé le sort du projet de l’Assurance maladie en refusant de le signer. La CSMF a regretté "le gâchis" que représente "cet échec", qu’elle explique principalement par "l’absence de moyens donnés aux partenaires conventionnels" et les "contraintes supplémentaires imposées" à la profession. 

L’organisation a ainsi dénoncé le "mépris de la médecine libérale, qui assure plus d’un million de consultations par jour, soit 8 consultations sur 10". En effet, pointe-t-elle, "le Gouvernement a fait le choix, dans le PLFSS 2023, de faire voter un sous Ondam de ville 50% inférieur à l’inflation". Incompatible avec l’enjeu d’amélioration d’accès aux soins, souligne le syndicat. "Source de propositions", la CSMF a condamné "le dévoiement qu’en a fait la Cnam" dans son texte. 

Le syndicat, qui a rencontré l’arbitre des négociations la semaine dernière, en a par ailleurs profité pour interpeller le ministre de la Santé, à qui il demande "la réouverture rapide de vraies négociations avec des moyens suffisants et un état d’esprit d’ouverture". "La confiance à l’égard des médecins libéraux doit enfin être le maître mot", requiert-elle. 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Pierre Tabet

Pierre Tabet

Non

Dans ce cas plus de prélèvements sociaux concernant la prise en charge au titre de l'assurance maladie pour l'assuré .... Lire plus

0 commentaire
12 débatteurs en ligne12 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17