"Je me suis fait assassiner" : l'écœurement d'un MG menacé de poursuites pour avoir loué son traitement contre le coronavirus | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Je me suis fait assassiner" : l'écœurement d'un MG menacé de poursuites pour avoir loué son traitement contre le coronavirus

En avril dernier, alors que les pistes de traitements florissaient de toutes parts pour mettre à mal le Covid-19, l’Ordre des médecins alertait sur les “protocoles illégaux” et les “remèdes miracles” qui risquaient de susciter de “faux espoirs de guérison”. Face aux requêtes de certains praticiens et collectifs anti fakemedecine, l’instance annonçait avoir saisi les conseils départementaux contre les agissements d’une vingtaine de médecins, sommés de s’expliquer sur “leurs dits protocoles”. A Créhange, en Moselle, le Dr Jean-Jacques Erbstein, 54 ans, a été réprimandé par l’Ordre et l’ANSM après avoir...
106 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…