Contaminé, le Dr Hamon se confie : "Après avoir été testé positif, on ne voit plus les choses sous le même angle" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Contaminé, le Dr Hamon se confie : "Après avoir été testé positif, on ne voit plus les choses sous le même angle"

Alors que des mesures contraignantes pour limiter la propagation du coronavirus ont été prises lundi 16 mars, les professionnels de santé sont, eux, sur le pied de guerre pour prendre en charge les personnes infectées. Au risque parfois de mettre leur santé en danger. Contaminé au cours d’une visite à domicile, Jean-Paul Hamon, médecin généraliste à Clamart et président de la Fédération des Médecins de France, raconte pour Egora son quotidien en quarantaine.
 

“J’ai été testé positif lundi matin. Dimanche, je me sentais un peu fatigué. J’ai eu de la fièvre dans la matinée. Puis, je me suis senti frissonner, donc je suis allé à mon cabinet pour prendre quelques masques et du gel hydroalcoolique. Ensuite, j’ai appelé un ami qui travaille à l'hôpital de jour de Béclère. Comme une de mes associées avait les mêmes symptômes que moi, on est allés se faire tester tous les deux. Ils nous ont appelés hier soir, à 22 h 30 : positifs. On n’avait pas trop de doutes.

C’est assez marrant comme situation, parce que comme on sait que ça peut s’aggraver rapidement, c’est un poil angoissant. Même si on se dit que 98% des gens guérissent, d’être testé positif, on ne voit pas les choses sous le même angle. Il suffit de penser qu’on fait partie des 2%. Tous les confrères de Mulhouse racontent qu’ils ont vu plein de symptômes grippaux, mais sur la totalité, il y a quand même des cas graves. Et les services de réanimation sont débordés en Alsace.

Pas de fièvre

J’ai attrapé le coronavirus en visite chez un de mes patients diabétiques, âgé de 62 ou 63 ans. Il m’a appelé parce qu’il ne se sentait pas bien. Moi, je le trouvais un peu confus et il s’est avéré qu’il avait oublié de faire son insuline. Quand il s’est mis à tousser, j’ai sorti mon masque. J’aurais dû le sortir avant parce que, dimanche, je l’ai finalement hospitalisé, après que l’infirmière qui s’occupait de lui m’a dit...

50 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…