Assemblée nationale

"J'ai payé ma dette, j'ai le droit de me présenter devant les électeurs" : Jérôme Cahuzac candidat aux législatives

L'ancien médecin et ministre du Budget, condamné pour fraude fiscale en 2018, fait son grand retour en politique dans son fief du Lot-et-Garonne. 

24/06/2024 Par Aveline Marques
Assemblée nationale

Discrètement, mais surement, il avait préparé son retour. Soutenu par une association locale - Les Amis de Jérôme Cahuzac -, on l'avait vu ces derniers mois arpentant les marchés ou organisant des réunions politiques sur le territoire de Villeneuve-sur-Lot. Ancien ministre du Budget de François Hollande, condamné en 2018 à quatre ans de prison (dont deux ans ferme) et cinq ans d'inéligibilité pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale, Jérôme Cahuzac a officialisé sa candidature aux législatives. Il brigue le mandat de député de la 3e circonscription de Lot-et-Garonne, son ancien fief, depuis tombé dans l'escarcelle du Rassemblement national (RN).

Un retour murement "réfléchi". "On ne se lance pas dans un tel projet politique sans y avoir réfléchi", a-t-il déclaré sur BFMTV, appelant désormais à tourner la page de sa condamnation judiciaire. "C'est le passé, j'ai payé ma dette, j'ai le droit de me présenter devant les électeurs, a-t-il soutenu. Attendez le jugement des électeurs." "Qui n'a jamais demandé de deuxième chance", a-t-il philosophé.

Sans étiquette, le médecin retraité fera face à la députée RN sortante, Annick Cousin, au candidat du Nouveau front populaire (LFI) Xavier Czalpa et au candidat LR Guillaume Lepers – la majorité présidentielle ayant choisi de ne pas opposer de candidat à ce dernier. Quant à Jérôme Cahuzac, il assume de ne pas avoir d'investiture. "Je n'ai pas demandé d'investiture, et elle ne m'a pas été proposée puisque je n'en voulais pas." "Je pense qu'il faut agir vite, agir maintenant pour réveiller un territoire qui aujourd'hui se meurt", a-t-il insisté.

[avec BFMTV.com

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

15 commentaires
3 débatteurs en ligne3 en ligne
Photo de profil de Bertrand Schmitt
401 points
Débatteur Renommé
Médecins (CNOM)
il y a 29 jours
C’est ce genre de comportement qui est révoltant! Dans beaucoup de pays ( ceux du nord) il « changerait de nom, de visage peut être, d’adresse » pour se faire oublier, noyé dans la honte. ...Lire plus
Photo de profil de Sandrine Jbt
308 points
Débatteur Passionné
il y a 29 jours
Après des députés qui font l’apologie du terrorisme, un fiché S, un agresseur de femme, voici un escroc sur les contribuables vont devoir engraisser … ...Lire plus
Photo de profil de Thierry Lemoine
2,2 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 29 jours
C'est un escroc ayant une dette envers la société. Il a payé sa dette. Il reste donc l'escroc.......Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17