Agnès Firmin Le Bodo.

Agnès Firmin Le Bodo a été nommée à la tête de la commission spéciale chargée de l'examen du projet de loi sur la fin de vie.

Agnès Firmin Le Bodo à la tête de la commission spéciale chargée de l'examen du projet de loi sur la fin de vie

L'ancienne ministre, et députée Horizons, a été nommée mercredi 10 avril présidente de cette commission. Le député Modem Olivier Falorni a quant à lui été désigné rapporteur général.

11/04/2024 Par Aveline Marques Moins de 5 min
Ethique
Vignette
Agnès Firmin Le Bodo.

Agnès Firmin Le Bodo a été nommée à la tête de la commission spéciale chargée de l'examen du projet de loi sur la fin de vie.

"Je mènerai ces travaux avec responsabilité et avec la volonté d’écouter et de respecter toutes les positions. Nous devons à la grandeur du sujet tant attendu par nos concitoyens un débat apaisé", a réagi sur les réseaux sociaux la députée Horizons Agnès Firmin Le Bodo. L'ancienne ministre, en charge du dossier fin de vie jusqu'à son départ du Gouvernement en janvier dernier, a été nommée mercredi 10 avril présidente de la commission spéciale pour l'examen du projet de loi relatif à la fin de vie. 

Ce projet de loi, qui vise à autoriser une "aide à mourir" en France, a été présenté hier en Conseil des ministres en vue d'un examen en séance publique à l'Assemblée nationale à compter du 27 mai.

Composée de 71 députés reflétant l'équilibre des forces politiques dans l'hémicycle, la commission spéciale planchera sur ce texte très attendu du 13 au 17 mai. Mais ses travaux - notamment les auditions - débuteront dès le 22 avril, a précisé Agnès Firmin Le Bodo.

La commission nouvellement créée a désigné le député Modem Olivier Falorni, très engagé sur ce sujet, au poste-clé de rapporteur général du texte. "C'est pour moi une joie et un honneur d'avoir été choisi par mes collègues députés", a-t-il déclaré. Il exercera cette fonction "avec gravité, responsabilité et détermination", a assuré le député, "afin d'œuvrer à la construction d'une grande loi républicaine de progrès et d'humanité, que tant de Français attendent".

Trois postes de rapporteurs ont par ailleurs été attribués à des députés Renaissance (Laurence Cristol, Laurence Maillart-Méhaignerie et Didier Martin). L'opposition a obtenu le quatrième, pour la députée Caroline Fiat (La France insoumise).

[avec AFP]

Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

4 commentaires
21 débatteurs en ligne21 en ligne
Photo de profil de Rodolphe  Girardet
928 points
Débatteur Renommé
Médecins (CNOM)
il y a 1 mois
Ces politiques n’ont aucune pudeur. Elle a été prise par la patrouille pour avoir touché des pots de vin, ce qui lui a certainement couté son poste de ministre par interim et elle revient sur le devan...Lire plus
Photo de profil de Avocat  Du Diable
1,2 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 1 mois
Drôle de gouvernement qui s'intéresse plus à notre fin de vie qu' à l'avenir de nos enfants . Ce n'est pas rassurant . .... aucune commission sur l'avenir de la jeunesse , c'est donc qu'il n'y en a pa...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,2 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 1 mois
on la chasse par la porte,elle revient par la fenêtre!...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17