Hydroxychloroquine pour soigner le Covid : 4 médecins dans le viseur de l’Ordre

20/06/2023 Par Mathilde Gendron
Déontologie

Quatre médecins visés par l’Ordre pour avoir prescrit de l'hydroxychloroquine pour soigner le Covid.   Quatre médecins généralistes d’Eure-et-Loir sont poursuivis du Conseil départemental de l’Ordre des médecins d’Eure-et-Loir pour avoir prescrit à leurs patients souffrant de Covid-19, de l’hydroxychloroquine, de l’ivermectine et de l’azithromycine. Début 2023, la Caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) émet plusieurs signalements à l’encontre de quatre médecins et saisit le Conseil départemental de l’Ordre des médecins d’Eure-et-Loir. Ces quatre généralistes seront entendus prochainement par l’instance ordinale pour avoir prescrit de l’hydroxychloroquine, de l’ivermectine ou de l’azithromycine à des patients atteints de Covid, dont des mineurs. Ils font aujourd’hui l’objet d'enquêtes disciplinaires. “Dans le cadre d’un contrôle demandé par la Caisse nationale d’assurance maladie, notre service médical a vérifié que les prescriptions d’hydroxychloroquine étaient conformes aux autorisations de mise sur le marché”, explique Richard Vieau, directeur de la CPAM d’Eure-et-Loir. Il indique avoir relevé “des non-conformités” dans les prescriptions à la fois d’hydroxychloroquine, mais aussi d’ivermectine et d’azithromycine chez ces médecins.

A l’heure actuelle, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle que l’utilisation de ces médicaments expose “les patients à de potentiels effets indésirables qui peuvent être très graves”. Déjà en mai 2020, le Haut conseil de santé publique (HCSP) avait émis un avis défavorable quant à l’utilisation de l’hydroxychloroquine pour soigner le Covid-19. L’affaire concernant ces quatre généralistes est remontée jusqu’au Conseil régional de l’Ordre des médecins du Centre-Val de Loire qui indique à nos confrères de l’Écho républicain avoir “lancé des poursuites contre ces médecins”, sans donner plus de détails sur le dossier, l’instruction étant en cours.    [Avec France3-régions et l'Écho républicain]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17