L'étude controversée du Pr Raoult sur l'hydroxychloroquine dans le traitement du Covid va être retirée

05/06/2023 Par Aveline Marques
Recherche
Dénonçant les "menaces" du ministre de la Santé et de la direction des Hôpitaux de Marseille, Didier Raoult a annoncé le retrait du pré-print sur le traitement précoce du Covid par hydroxychloroquine et azythromycine, qui avait été qualifié il y a une semaine de "plus grand essai thérapeutique 'sauvage' connu à ce jour". 

 

"Tous les auteurs (dont moi) du pre-print qui fait si peur en montrant que l'on pouvait soigner, ont décidé, par solidarité avec le Pr Lagier menacé par la direction, de retirer le pre-print pour ne pas laisser croire à une trahison de sa part et pour protéger les plus jeunes", a annoncé dans un tweet Didier Raoult vendredi soir. L'ancien patron de l'IHU de Marseille évoque également les menaces de sanctions "en public", au Sénat, du ministre de la Santé, François Braun, à l'encontre des auteurs de l'étude controversée. 

Un peu plus tôt, l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) avait indiqué, toujours sur Twitter, qu'à "la suite des échanges avec la direction générale, le Pr Jean-Christophe Lagier, co-auteur et chef de service dans le pôle des maladies infectieuses [avait] annoncé ce jour le retrait du pre-print". 

"Je pense que la réputation de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) de Marseille est suffisamment gravement mise en cause aujourd'hui pour que ce papier soit retiré afin de préserver l'IHU", a expliqué à l'AFP le directeur de l'AP-HM, François Crémieux. Dans une interview publiée par Le Journal du dimanche du 3 juin, ce dernier promet des "sanctions disciplinaires utiles en lien avec les enquêtes en cours", et déclare que Didier Raoult "doit quitter définitivement l'IHU". 

Cette étude "pre-print", mise en ligne le 4 avril sur medRxiv, avait été qualifiée en début de semaine dernière de "plus grand essai thérapeutique 'sauvage' connu" par 16 sociétés savantes de médecine dans une tribune publiée dans le quotidien Le Monde. Signée du Pr Didier Raoult et de sept co-auteurs, dont la plupart exercent encore à l'IHU, elle porte sur plus de 30.000 patients Covid soignés à Marseille. Elle conclut que l'administration d'hydroxychloroquine et d'azythromycine a réduit la mortalité des patients Covid. Ce lundi 5 juin, elle était toujours en ligne, en l'état. 

[avec AFP et JDD.fr]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17