Au moins 20 médecins généralistes suspendus pour non-respect de l’obligation vaccinale contre le Covid

04/11/2021 Par Marion Jort & Louise Claereboudt
Déontologie
Selon les chiffres du Conseil national de l’Ordre des médecins, vingt généralistes ont été suspendus depuis le 15 septembre pour non-respect de l’obligation vaccinale contre le Covid. Des chiffres à nuancer car les ARS ne font pas toutes remonter leurs données.  

Ils sont au cœur de toutes les attentions : les médecins généralistes qui refusent la vaccination risquent de laisser leur patientèle dans une situation délicate, surtout dans les déserts médicaux. D’après les chiffres du Conseil national de l’Ordre des médecins communiqués à nos confrères de La Croix, depuis le 15 septembre, date à laquelle l’obligation vaccinale est entrée en vigueur pour les soignants, 20 généralistes ont été suspendus au total.  

Le Cnom tempère toutefois ces données car les Agences régionales de santé ne font pas toutes remonter les cas de suspension dans leur région. Par ailleurs, ce chiffre ne tient pas compte des médecins qui sont en arrêt maladie pour éviter l’obligation vaccinale, ni des praticiens en vacances. “Pour l’instant, nous sommes un peu 'orphelins' de notifications de la part des ARS sur le territoire”, indique le président de l’Ordre, Dr Bouet, contacté par Egora“Nous sommes dans une grande difficulté parce que nous n’avons pas, sur l’ensemble du territoire, les notifications qui étaient attendues de par le dispositif législatif. Nous attendons toujours, depuis le 25 août, l’instruction ministérielle vers les DG ARS pour leur recommander ou leur notifier le parcours qu’ils doivent suivre dans le cadre des conséquences des mesures de suspension”, regrette-t-il.  

Pour le Dr Bouet, en revanche, il n’y aura pas d’assouplissement des mesures possible pour les médecins qui ne veulent pas se faire vacciner : “Dès lors que nous sommes dans des situations où les médecins sont non vaccinés et qu’ils sont suspendus d’exercice, ils doivent être entendus par leur Conseil et, éventuellement, des poursuites disciplinaires peuvent être engagées”, affirme le président de l’Ordre. "Mais pour tenir ce discours de fermeté et le rendre crédible, encore faut-il que les représentants de l’Etat informent les institutions ordinales", ajoute-t-il, rappelant néanmoins que la profession de médecin est celle qui est la plus largement vaccinée parmi les soignants.  

Selon un bilan de l’Assurance maladie communiqué à Egora, 1.300 généralistes et 1.100 autres spécialistes n’étaient toujours pas vaccinés avec leurs deux doses au 30 septembre dernier. Les médecins avaient néanmoins jusqu’au 15 octobre pour présenter un schéma vaccinal complet.  

[avec La Croix]  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17