"On manque encore un peu de recul" : le Pr Caumes dubitatif sur la vaccination des moins de 12 ans

03/11/2021 Par Louise Claereboudt
Santé publique
Invité mercredi 3 novembre sur le plateau de BFMTV, le chef du service des maladies infectieuses et tropicales de La Pitié-Salpêtrière (AP-HP) a estimé que la vaccination contre le Covid-19 des enfants de moins de 12 ans n’était "pas une priorité". Ces derniers feraient en effet "moins de formes graves" et auraient déjà pour beaucoup été confrontés au virus dans les écoles.

  Alors que le vaccin de Pfizer/BioNTech vient d'être autorisé aux États-Unis pour les enfants de 5 à 11 ans, la France n’a, elle, pas encore tranché. Interrogé au sujet de la vaccination des moins de 12 ans ce mercredi 3 novembre sur le plateau de BFMTV, le Pr Éric Caumes s’est montré pour sa part assez dubitatif. "On manque encore un peu de recul sur les effets indésirables chez les enfants" même s’il n’y en a "probablement pas", a-t-il indiqué. Selon le chef du service des maladies infectieuses et tropicales de La Pitié-Salpêtrière (AP-HP), le Sars-CoV-2 a déjà largement circulé dans les écoles et, de fait, chez les enfants. "Je pense que les enfants ont déjà rencontré le virus dans leur immense majorité, donc ils sont immuns ou semi-immuns", a-t-il ajouté, précisant que le virus circulerait sans doute encore dans les écoles "tout l’hiver".

"De toute façon les enfants ne font pas de formes graves, en tout cas en règle générale […] Ils ne sont pas très malades du coronavirus donc je pense que ce n’est pas une priorité. La priorité, ce sont les personnes qui vont entrer en réanimation", a plaidé l’infectiologue, car "le virus est inarrêtable", du fait notamment que "50% des gens qui l'ont sont asymptomatiques", ce qui rend son contrôle difficile. Enfin, alors que seules 45% des personnes éligibles à la dose de rappel l’ont reçue, le Pr Éric Caumes a appelé tous les patients concernés à se faire vacciner – les plus de 65 ans et ceux atteints de comorbidités – car "de toute façon, ils attraperont le virus" et "les risques de la maladie sont beaucoup plus importants que les risques du vaccin".

[avec BFMTV]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17