Ségur de la santé : 7,5 milliards d'euros pour la rémunération des paramédicaux | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Ségur de la santé : 7,5 milliards d'euros pour la rémunération des paramédicaux

Lors d'une nouvelle réunion avec les syndicats de la fonction publique hospitalière, mardi soir, le nouveau Premier ministre Jean Castex a proposé dans le cadre du "Ségur de la santé" une enveloppe supplémentaire de 1,1 milliard d'euros pour les personnels hospitaliers paramédicaux. Cela porte à 7,5 milliards la somme prévue pour leurs rémunérations.

 

"En amont de la conclusion du Ségur de la Santé, j'ai ouvert la réunion de négociation avec les personnels paramédicaux. J'ai annoncé une enveloppe de 7,5 milliards d'euros, et insisté pour que les questions d'emploi soient également intégrées à la négociation", a écrit Jean Castex sur Twitter.

 

Selon l'entourage de Jean Castex, "le Premier ministre a montré son engagement" envers les soignants en venant participer à cette rencontre, à laquelle il n'était pas convié. Le Premier ministre a par ailleurs amené "un élément nouveau", à savoir le fait que "cette négociation ne doit pas concerner que la question des salaires mais doit s'élargir à la question de l'emploi".

Le Gouvernement avait initialement annoncé une somme de six milliards d'euros dans le cadre du "Ségur de la santé" pour améliorer les salaires des personnels paramédicaux (aides-soignantes, infirmières...) et non médicaux (agents hospitaliers). Face aux critiques des syndicats, une première rallonge de 400 millions d'euros avait été proposée, sans satisfaire les organisations syndicales, qui réclament une hausse de salaire de 300 euros net pour tous les personnels.

"J'avais dit en début de semaine qu’il fallait aller à huit milliards d’euros pour avoir une revalorisation des salaires qui soit conséquente et marquante. Il y a un effort qui est fait, maintenant il faut regarder la répartition", a commenté Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 8 juillet. "Je souhaite que les huit milliards d’euros, parce que j’espère que l’on ira un petit peu plus loin, soient consacrés à une revalorisation salariale qui aille au-delà de 200 euros pour les soignants et qui s’approche de 200 euros pour les non-soignants, autour de 150, on verra, c’est la négociation qui va le dire. Il y a un effort qui est fait, personne ne pourra dire l’inverse, maintenant il faut que dans la négociation les choses se nouent correctement", a-t-il précisé.

Cette enveloppe globale ne concerne pas les médecins hospitaliers et les internes ou étudiants en médecine, qui font l'objet de négociations spécifiques. Pour ces derniers, le Gouvernement a promis à ce stade une enveloppe de 600 millions d'euros. Les négociations menées dans le cadre du "Ségur de la santé", lancées le 25 mai par l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, devaient en principe prendre fin vendredi dernier. Mais les discussions ont été prolongées, en raison du remaniement et faute d'accord avec les syndicats. Jean Castex avait indiqué dans la presse dimanche qu'il "conclurai(t)" lui-même ces travaux dans la semaine.

[Avec AFP et francetvinfo.fr]

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…