Faute d’internes en MG, les services de pédiatrie d'Ile-de-France craignent une "crise sanitaire" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Faute d’internes en MG, les services de pédiatrie d'Ile-de-France craignent une "crise sanitaire"

Dans un communiqué, plus d’une vingtaine de chefs de services de pédiatrie d’Ile de France s’alarment du manque d’internes de médecine générale avant le début de la période hivernale.  

Ils craignent une “crise sanitaire”. Plus d’une vingtaine de chefs de services de pédiatrie d’Ile de France s’alarment du manque d’internes de médecine générale auquel ils risquent de faire face cet hiver. 

"À la suite d'ouvertures de postes décidées sans concertation avec les représentants des services de pédiatrie d'Ile-de-France, la répartition des internes de médecine générale dans les différents services de pédiatrie de la région s'est faite sans tenir compte des besoins des hôpitaux, notamment ceux les plus éloignés du centre de Paris", expliquent-ils dans un communiqué. 

"Beaucoup de stages ont été ouverts à Paris et dans la petite couronne, où les internes se sont répartis", délaissant les hôpitaux de la grande couronne, explique le Dr Sébastien Rouget, chef du service de pédiatrie du centre hospitalier sud-francilien de Corbeil-Essonnes, pour qui "la situation est critique". 

 

168 postes d’internes de MG non pourvus 

Selon le communiqué, la situation laisse "168 postes d'interne de médecine générale non pourvus dans des services de pédiatrie alors que le semestre d'hiver est le plus chargé en raison des épidémies hivernales (bronchiolites, grippes, gastro-entérites)". 

Or, ces services sont "déjà pénalisés par le manque de pédiatres dû à une démographie défavorable et au manque d'attractivité des carrières hospitalières". En conséquence, "plusieurs services ne seront pas en mesure d'assurer l'accueil des urgences pédiatriques 24h/24 à partir du 4 novembre", écrivent les chefs de services concernés. 

Ils en appellent donc à la responsabilité du Gouvernement, et en particulier à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, pour "trouver une solution rapide à cette crise sans précédent". 

Dans un communiqué séparé, l'ARS d'Ile-de-France reconnaît que...

10 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…