L'infirmière interpellée par la police sera jugée devant le tribunal correctionnel en septembre  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L'infirmière interpellée par la police sera jugée devant le tribunal correctionnel en septembre 

Interpellée par la police mardi 16 juin lors de la manifestation des soignants à Paris, une infirmière sera jugée devant le tribunal correctionnel le 25 septembre pour “outrages” et “violences”.  

L’image de son arrestation fait la Une de l’actualité depuis plusieurs jours. L’infirmière de 50 ans arrêtée pendant la manifestation des soignants en soutien à l’hôpital public, mardi 16 juin à Paris sur l’esplanade des Invalides, sera convoquée devant le tribunal correctionnel de Paris le 25 septembre prochain.  

Elle sera jugée pour “outrages” et “violence sans interruption totale de travail (ITT) sur personne dépositaire de l'autorité publique”. Au cours de sa garde à vue, qui s’est tenue pendant 24 heures, l'infirmière a affirmé avoir “craqué” à cause de son état d’épuisement et de sa colère contre l’Etat, précise une source proche du dossier.  

Devenue virale, la vidéo de son arrestation la montre encerclée par plusieurs forces de l’ordre en train de l'immobiliser. Sur les images de Brut, on l’entend réclamer sa Ventoline en criant “Je fais de l’asthme, je suis infirmière, je fais de l’asthme”, le visage en sang. Mais une autre vidéo, postée par la police, la montre en train de jeter des projectiles contre les forces de l’ordre.  

Lors de son audition, cette infirmière travaillant à l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) a reconnu avoir jeté des cailloux en direction des forces de l'ordre, selon la source proche du dossier. Elle a toutefois précisé que sa colère n'était pas dirigée contre les policiers mais contre l'Etat. Selon cette même source, elle aurait raconté la dureté de son métier, des journées de travail de 10 heures à 14 heures au plus fort de l'épidémie de  Covid-19, le décès de 20 patients durant cette période, sa présence auprès d'eux, sa fatigue et une sérologie positive au virus.  

 
[avec AFP et Ouest France]    

 

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…