Essai clinique "sauvage" : Joyeux et Fourtillan attaquent l'ANSM pour diffamation | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Essai clinique "sauvage" : Joyeux et Fourtillan attaquent l'ANSM pour diffamation

Le médecin et le pharmacien, fondateurs du Fonds Josefa, n'ont pas apprécié d'être assimilés à des charlatans ayant abusé des patients vulnérables.

Alors qu'ils font l'objet d'une information judiciaire du parquet de Paris et de plaintes déposées par l'Ordre des médecins, les deux professeurs ont décidé de contre-attaquer. Le Fonds Josefa et le Pr Jean-Bernard Fourtillan viennent de citer à comparaître le directeur de l'Inspection de l'Agence nationale de sécurité sanitaire, Bernard Celli, pour ses "propos diffamatoires".

Retour sur l'affaire. Le 19 septembre dernier, l'ANSM annonce avoir interdit un essai clinique mené depuis presque un an dans une abbaye poitevine, hors de tout cadre légal, sur plusieurs centaines de patients souffrant de la maladie de Parkinson, d'Alzheimer, de troubles du sommeil ou de dépressions nerveuses. Il s'agissait de tester des patchs transdermiques contenant deux molécules aux "effets inconnus" : les hormones valentonine et 6-méthoxy-harmalan. A la manœuvre, une fondation religieuse nommée Fonds Josefa, créée par le Pr Jean-Bernard Fourtillan, qui revendique la découverte de la valentonine, et le Pr Henri Joyeux.

Pour Bernard Celli, "on est aux confins du charlatanisme" : "la confiance de ces patients a été abusée", déclare-t-il à l'AFP. Des patients qui étaient d'ailleurs "invités" à contribuer aux recherches du Fonds par des "dons" de 1500 euros.

Le pôle santé du parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour “abus frauduleux de l'ignorance ou de la faiblesse d'une personne vulnérable”, “tromperie sur la nature, la qualité substantielle ou l'origine d'une prestation de services” et “ouverture d'un établissement pharmaceutique sans autorisation”. Par ailleurs, l'Ordre des médecins poursuit le Pr Fourtillan, pharmacien de profession, pour exercice illégal de la médecine, et l'ensemble des médecins du conseil d'administration du Fonds Josefa, dont le cancérologue Henri Joyeux, pour charlatanisme.

Des accusations que le Fonds Josefa rejette en bloc...

11 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…