"Charnier" de la fac Paris-Descartes : l’université responsable de graves manquements éthiques | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Charnier" de la fac Paris-Descartes : l’université responsable de graves manquements éthiques

Une inspection administrative pointe du doigt, dans un rapport publié samedi 13 juin, de graves manquements de l’université Paris-Descartes, au cœur d’un scandale concernant la conservation des dépouilles dans son Centre de don des corps. 

En novembre 2019, l’Express révélait une enquête accablante sur le centre de don des corps (CDC) de la faculté Paris-Descartes. “Nus. Démembrés. Les yeux ouverts. Amoncelés sur un brancard. Des cadavres par dizaines, au milieu d'un fatras indescriptible. Ici, un bras pend, décomposé. Là, un autre est abîmé, noirci, troué après avoir été grignoté par les souris”, citait par exemple le magazine pour qui le centre avait des allures de “charnier”

Suite à ces révélations, le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête pour “atteinte à l’intégrité d’un cadavre” et  67 familles ont décidé de porter plainte. La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, avait également ordonné sa fermeture administrative, tout en mandatant l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l'Inspection générale de l'éducation du sport et de la recherche (Igésr) de faire la lumière sur les conditions indécentes de conservation des dépouilles.

Leur rapport, rendu samedi 13 juin, conclut donc que "de graves manquements éthiques ont perduré pendant plusieurs années dans une de nos plus prestigieuses facultés". Pour la mission, "la responsabilité de l'université est établie car ces faits graves ont bien eu lieu, les alertes ont été adressées aux différentes autorités de l'université et il ne leur a pas été durablement apporté de correction avant 2018". Parmi les causes, le rapport pointe une dilution des responsabilités, des rivalités de pouvoir, l'absence d'instance de régulations ainsi qu'une "course au développement de l'activité avec des partenaires de formation privés et industriels prestigieux" destinée à pallier des problèmes de financement. 

"Au plan individuel, la mission (...) n'a identifié ni intention, ni volonté de nuire ou de...

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…