"Charnier" de la fac de médecine Paris-Descartes : le Centre de don des corps cambriolé | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Charnier" de la fac de médecine Paris-Descartes : le Centre de don des corps cambriolé

 le centre du don des corps de la faculté de médecine de Paris-Descartes a été cambriolé fin janvier.
Au coeur d’un scandale depuis fin novembre 2019, le centre du don des corps de la faculté de médecine de Paris-Descartes a été cambriolé fin janvier. Son réseau informatique a également été piraté. 
 

D’après de nouvelles révélations de la cellule investigation de Radio France et de l’Express, un cambriolage aurait eu lieu de nuit, fin janvier, dans le centre anatomique de la faculté Paris-Descartes, près des chambres froides.

Cette nouvelle affaire intervient trois mois après de premières divulgations accablantes, pointant du doigt des conditions de conservation déplorables ou la vente de pièces anatomiques à des organismes privés. Selon les deux médias, des dépouilles “putréfiées” y auraient été empilées les unes sur les autres dans le “charnier”. Certaines auraient même été “grignotées par des souris”. Une enquête est d’ailleurs déjà en cours pour “atteinte à l’intégrité de cadavres” et 21 familles ont porté plainte

 

Le réseau informatique piraté

D’après les informations de Radio France et de l’Express, il n’y avait pas de traces d’effraction suite au cambriolage. Fait étonnant en revanche : “Le ou les voleurs ont mis la main sur des cartons d’archives, notamment ceux des années 2002, 2009 et 2016”, indique Radio France qui précise aussi que ces voleurs ont réussi à pénétrer le réseau informatique du centre. L’université ignore aujourd’hui ce qui a été emporté ou si des données compromettantes ont été effacées. Elle a fait savoir qu’elle avait porté plainte pour "vol" et "intrusion non autorisée dans un système de données" le 27 janvier. 

Un mois plus tard, ce 27 février, 35 familles de défunts ayant légué leur corps ont décidé de se réunir devant l’université, pour exiger des “réponses et des sanctions”. Le centre de don des corps fait l’objet d’une fermeture administrative depuis le mois de décembre. 

 

 

[avec Radio France et l’Express]

17 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…