Tribune anti-homéopathie : un généraliste écope de 3 mois de suspension d’exercice avec sursis

21/02/2020 Par Marion Jort
MEP
Dix médecins d’Île-de-France ont été jugés par l’Ordre régional pour "non-confraternité" et ont écopé d’un blâme pour avoir signé une tribune en mars 2018 contre "les médecines alternatives". L’un d'eux, jeune médecin généraliste, a été condamné à trois mois de suspension d’exercice avec sursis.
 

L’affaire avait beaucoup fait parler d’elle en décembre 2019. Un an et demi après la parution de la tribune anti “fake médecine” sur Egora.fr et Le Figaro, 10 des 124 médecins signataires avaient dû répondre de “non-confraternité” devant l’Ordre régional de médecins d’Île-de-France.  Fait rare dans cette affaire, le CDOM 92 avait décidé de s’associer à la plainte. Au total, une soixantaine de médecins à travers la France ont fait l'objet de plaintes ordinales, déposées par le Syndicat national des médecins homéopathes (SNMHF). Ce 19 février, neuf d’entre eux ont écopé d’un "blâme", mais une sanction plus lourde encore a été infligée à un jeune médecin généraliste. Ce dernier a, en effet, été condamné à trois mois de suspension d’exercice avec sursis. “C’est l’accumulation de la signature de la tribune ainsi que d’avoir signalé que le président du CDOM 92 avait publié un livre chez un éditeur publiant de nombreux ouvrages sur la médecine parallèle qui lui a valu cette condamnation”, s’insurge Mathias Wargon, chef de service des urgences d’un hôpital de Saint-Denis, membre du collectif Fakemed et lui-même blâmé dans cette affaire. “C’est assez inédit de suspendre quelqu’un pour liberté d’expression, ça me révolte”, poursuit-il.   

  Une homéopathe dans le jury De nombreux médecins impliqués et le Dr Jérôme Marty, président de l’UFML, dénoncent aussi la présence d’une médecin homéopathe...

dans le jury, qui ne se serait pas récusée. “C’est une parodie de justice”, peste le Dr Wargon. “Tout a été surprenant dans cette affaire. D’autant que je rappelle qu’elle a eu lieu après qu’Agnès Buzyn ait annoncé le déremboursement de l’homéopathie”, appuie également le Dr Marty qui annonce “donner toutes les preuves nécessaires” dans une vidéo publiée sur son compte Twitter.       

  “L’Ordre n’en sort pas grandi. Il faut que le Cnom intervienne et réprimande fortement son responsable de région car sinon, cela n’aura qu’un seul effet : détourner les médecins de l’Ordre”, prévient encore le Dr Marty. 

  “Vous vous prenez pour qui ?” Une autre médecin visée par la plainte et elle aussi blâmée dénonce une situation “à charge et jouée d’avance”. “Jamais, à aucun moment, nous n’avons parlé du fond du problème. Nous sommes passés en petit groupe devant le jury, qui nous a demandé si nous regrettions ce que nous avions fait. Comme des enfants convoqués par leur proviseur”, témoigne-t-elle. “Ils nous ont aussi dit des choses comme : ‘Vous vous prenez pour qui ? ‘Est ce que vous avez fait une thèse de sciences ?’... C’était hallucinant”. Elle dénonce encore un “lobby d’argent énorme” et des jurés appartenant “à une niche parisienne dans leurs petits chaussons”.    Tous les médecins concernés ont décidé de faire appel de ce verdict.   

Vignette
Vignette

Les négociations conventionnelles entre les médecins et l'Assurance maladie doivent-elles reprendre?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Oui

Pas de négociation , pas de convention . Pas de convention , les médecin ayant les patientèles les plus fragilisées et les patient... Lire plus

0 commentaire
15 débatteurs en ligne15 en ligne





La sélection de la rédaction

Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17