Covid : chute vertigineuse du nombre de médecins libéraux vaccinateurs | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Covid : chute vertigineuse du nombre de médecins libéraux vaccinateurs

Alors que près de 29.000 médecins libéraux se sont portés volontaires pour vacciner en cabinet la semaine dernière, ils ne seraient plus que 19.000 à avoir sollicité leur pharmacien pour obtenir des doses en vue de cette deuxième semaine de vaccination.
 

Quelques jours seulement après le lancement de la campagne de vaccination en ville à destination des 50-64 ans avec comorbidités, le nombre de médecins vaccinateurs a considérablement baissé (-31%), rapporte le Parisien.

Selon les chiffres communiqués par la direction générale de la Santé, 18.000 généralistes et 2.000 spécialistes libéraux se seraient portés volontaires pour vacciner cette semaine, soit 20.000 vaccinateurs au total (dont 5.000 nouveaux inscrits) contre 29.000 la semaine dernière.

Au total, 5.500 pharmacies d’officine ont signalé avoir reçu commande de médecins sur le portail des agences régionales de santé, contre 11.000, la semaine dernière. Par ailleurs, selon les syndicats de pharmaciens, quelque 200.000 doses seraient toujours dans les frigos des officines, rapporte francetvinfo.

Pour Gilles Bonnefond, président national de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officines (USPO), “il faut peut-être chercher du côté de la priorisation des patients à vacciner”, explique-t-il au Parisien. Le parcours pour les médecins s'avère trop complexe, alors qu'ils sont déjà en première ligne et submergés de travail.”

Un médecin ayant vacciné certains de ses patients la semaine dernière confie au quotidien national que “la complexité des démarches [l'a] quelque peu refroidi”. Contacter les patients prioritaires et tenter parfois de les convaincre, alors que son cabinet est plein “du matin au soir”, l’a découragé de renouveler l’expérience cette semaine. Le stockage du vaccin qui doit se faire dans un réfrigérateur qualifié et contrôlé participe également à rendre la tâche des généralistes plus complexe.

“La solution aujourd’hui, c’est de permettre aux pharmaciens de vacciner également avec les reliquats de vaccination qui ne sont pas pris par les médecins”, a déclaré à francetvinfo le président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Pour Philippe Besset, également interrogé par le Parisien, “il va falloir mobiliser tous les acteurs, infirmiers à domicile compris”, 5 millions de doses devant être livrées chaque semaine dès avril, contre 500.000 à ce jour.

 

[avec le Parisien et francetvinfo.fr]

65 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…