"Je vous suggère de réfléchir à votre attitude" : le tacle du Pr Fischer à un généraliste refusant d’administrer le vaccin AstraZeneca | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Je vous suggère de réfléchir à votre attitude" : le tacle du Pr Fischer à un généraliste refusant d’administrer le vaccin AstraZeneca

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le “monsieur vaccin” du Gouvernement a souhaité répondre à un médecin des Alpes-Maritimes qui refuse d'utiliser le vaccin d'AstraZeneca pour ses patients.  
 

Alors que les médecins libéraux sont autorisés à vacciner leurs patients de 50 à 64 ans ayant des comorbidités avec AstraZeneca depuis hier, force est de constater que des réticences vis-à-vis de ce vaccin persistent, y compris au sein du corps médical. Dans une vidéo postée sur son compte Twitter, le “monsieur vaccin” du Gouvernement a souhaité balayer toute inquiétude concernant ce vaccin à ARN messager, jugé moins efficace. 

Le Pr Alain Fischer a souhaité répondre publiquement à un médecin des Alpes-Maritimes ayant refusé de proposer ce vaccin à sa patientèle. Ce dernier assurait à France Bleu Azur que ce produit n'était “pas efficace sur les variants, anglais et sud-africain”. “Si on le propose à nos patients, est-ce que plus tard on pourra leur proposer les futurs vaccins, type Johnson ou Moderna, qui eux seront plus efficaces sur les variants ? Avoir fait ce vaccin d'AstraZeneca sera-t-il une contre-indication ? Cela nous pose problème”, expliquait-il en vidéo. 

 

Un discours qui n’a vraisemblablement pas plu au Pr Fischer. “Permettez-moi de contester fortement ce message”, déclare-t-il d’emblée dans sa vidéo-réponse. “Ce vaccin a montré un degré d'efficacité qui est équivalent à celui des vaccins ARN”, a défendu le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, indiquant qu’en Ecosse, une étude sur les sujets vaccinés montre un degré d'efficacité (…)  “de l’ordre de 90%”. Des résultats qu’il juge “excellents”. 

“Ce vaccin est de bonne qualité et doit être largement utilisé", a martelé l’immunologue. "Il doit être utilisé pour les personnels soignants, et les personnes âgées de 50 à 65 ans avec des comorbidités. Ces personnes ont besoin de vaccins. On ne peut pas retarder le processus de vaccination de façon infinie. Cela serait dommageable pour toute notre société.” Ce dernier a invité le médecin des Alpes-Maritimes à...

30 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…