Le baclofène n’a pas prouvé son efficacité, selon les généralistes enseignants | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le baclofène n’a pas prouvé son efficacité, selon les généralistes enseignants

Le CNGE appelle à la vigilance des médecins prescripteurs, insistant sur la nécessité d’une "information claire et loyale de leur patient", et d’un suivi rapproché
"Le baclofène n’a pas prouvé son efficacité de manière convaincante", affirme le Collège national des généralistes enseignants (CNGE), alors que ce traitement de l’alcoolisme a obtenu, le 23 octobre dernier, une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour la spécialité Baclocur (laboratoire Etyphram). Au contraire, ce médicament présente des effets indésirables notables. Dans un communiqué, le Collège appelle donc à la vigilance des médecins prescripteurs, insistant sur la nécessité d’une "information claire et loyale de leur patient", et d’un suivi rapproché. Le CNGE fait ainsi une synthèse des études...
7 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…